art L’élection de Donald Trump à la présidence américaine a provoqué inquiétudes et mobilisations dans les mondes de l’art. Ce nouvel ouvrage de la collection Puf - La Vie des idées reconsidère les rapports entre art et politique qui se jouent dans le « moment Trump ».

L’arrivée au pouvoir de Donald Trump constitue-t-elle un « tournant » pour les mobilisations d’artistes et leurs relations avec le politique ? Si l’on s’en tient aux propos de ceux dont les prises de position anti-Trump ont été les plus visibles, l’accession de D. Trump à la présidence américaine marquerait un moment de rupture, appelant de nouveaux répertoires d’action. Cette affirmation d’un « tournant » renvoie à des menaces inédites pesant sur la liberté de création et d’expression ; elle lie la question du rôle civique des artistes à celle des mutations en cours de la légitimité politique et du fonctionnement démocratique.

Ce livre met cette idée à l’épreuve de différents cas d’étude, correspondant à différents mondes de l’art : celui du cinéma et des professionnels d’Hollywood, celui des rapports entre musique et politique, celui des artistes de théâtre new-yorkais, celui enfin des luttes autour de l’art et de la statuaire publics. Il pose à chaque fois la question de savoir si et en quoi l’accession de Donald Trump à la présidence américaine inaugure une configuration nouvelle du point de vue de l’emprise politique sur les mondes de l’art, du rôle politique des artistes et des formes de résistance qu’ils déploient.

Voir l'analyse de Violaine Roussel, professeure de sociologie à l’Université Paris 8, membre du CRESPPA et professeure associée à l’University of Southern California

NB

Violaine Roussel, Art et contestation aux États-Unis. Puf/Vie des idées, 2019, 100 p., 9, 50 €. Cet ouvrage est coordonné par Violaine Roussel,

violaine

professeure  à l’Université Paris 8, chercheuse au CRESPPA et professeure associée à USC (University of Southern California). Ont contribué à cet ouvrage : Ron Eyerman, Bleuwenn Lechaux, Christine Cadot.