amaz S’appuyant sur de récentes recherches archéologiques, une historienne américaine renverse la perspective convenue au sujet des amazones: loin de n’être que fantasmagories, les guerrières nomades étaient bien réelles et chevauchaient de vastes régions de l’Eurasie antique. Si elles ne se coupaient pas le sein et ne constituaient pas des groupes uniquement féminins, ces «barbares» qui vivaient à l’égal des hommes fascinaient les Grecs. Pour en savoir plus

 

amazones

Adrienne Mayor, «Les Amazones. Quand les femmes étaient les égales de hommes (VIIIe siècle av. J.-C. – Ier siècle apr. J.-C.)», traduit de l’anglais par Pierre Pignarre, La Découverte, 564 p.