16 septembre 2019

Et si la qualité sauvait le monde ?

Celui qui définit la philosophie comme une « tentative de tranformation de l’existence », comme « un jeu complexe entre la vie et la théorie », le philosophe Pascal Chabot propose dans son « Traité des libres qualités » qui parait aux PUF une révolution qualitariste. Une litanie qualitative: celle des voitures, de l’alimentation, de l’air, des soins, de l'enseignement en dit long sur nous et sur nos sociétés. C'est ce que tente de démonter Pascal Chabot dans son Traité des libres qualités qui prône une transition qualitariste. Dans... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2019

Quatre malentendus nietzschéens : "Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou"

Le philosophe Friedrich Nietzsche est célèbre pour ses aphorismes et ses courtes phrases percutantes. Aujourd'hui utilisées à tort et à travers comme slogans, mantras personnels, éléments de langage, que signifient-elles vraiment ? Ce n'est pas l'hésitation, l'incertitude, l'indécision, qui conduit à la folie, c'est de trop savoir, ou de trop croire qu'on sait, d'être sûr de savoir au point de ne plus douter du tout... Bref, comme le dit Nietzsche, ce n'est pas le doute, c'est la certitude qui rend fou. Le philosophe appelle-t-il... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2019

Du bienfait des débats sur le bien. Jérôme Ravat "Ethique et polémiques. Les désaccords moraux dans la sphère publique"

Le pluralisme démocratique passe par le développement des désaccords sur les valeurs et sur les conceptions du bien. Le pragmatisme de Dewey fournit un cadre pour encourager ces oppositions, contre les politiques de l’identité et la désagrégation du tissu social. Mais le pragmatisme suffit-il à un tel projet ? Les démocraties représentatives et l’État de droit sont censés protéger et promouvoir les libertés individuelles et donc une pluralité de modes de vie au sein de sociétés stables. La vitalité de la sphère publique, aussi... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2019

Agnès Gayraud, philosophe musicienne

Portrait de la philosophe et auteure-compositrice-interprète du projet musical "La Féline", Agnès Gayraud, ou comment concilier l'amour de la métaphysique à l'écriture sensible et musicale... Agnès Gayraud, normalienne, agrégée et docteure en philosophie, professeure d'esthétique à la Villa Arson à Nice, auteure-compositrice et interprète du projet musical La Féline La musique, une passion dès l'enfance "L’enfant que j’étais a très tôt écrit des textes, et chanté ces textes. J’avais un petit enregistreur, j’avais déjà ce rapport... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2019

Aristote : "Hors de cette vapeur et de cette houle, écarte ton vaisseau"

La morale ne consiste pas, comme nous le croyons le plus souvent aujourd’hui, à suivre des règles ou des commandements – mais elle est, nous dit Aristote, l’art de la navigation. Cet art consiste à savoir éviter les deux extrêmes que sont ici la vapeur et la houle. Il nous faut donc découvrir comment avancer en allant tantôt à droite, tantôt à gauche, pour profiter des vents et du courant. 3 minutes de philosophie pour découvrir comment agir, en toute circonstance, de façon juste.
Posté par Le mediateur à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2019

Simone de Beauvoir : "L’homme ne doit pas tenter de dissiper l’ambiguïté de son être mais au contraire accepter de la réaliser"

Nombre de discours politiques, idéologiques, essayent d’effacer toutes les opacités.  Ils cherchent à supprimer toutes les couleurs, les zones de gris pour l’évidence du noir et blanc. À l’âge des communicants professionnels c’est même devenu un sport ! Mais dissiper ainsi l’ambiguïté, est-ce toujours légitime ?  Non, nous explique Simone de Beauvoir, c’est même le plus sûr moyen de détruire nos libertés. Et si la philosophie était aujourd’hui, pour cette raison, indispensable. Le fait de pouvoir choisir participe... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2019

Max Jacob : "Soyez humain si vous voulez être original ; plus personne ne l'est"

On condamne parfois Nietzsche parce qu'il a sombré dans la folie, Virginia Woolf parce qu'elle s'est suicidée, ou que l'oeuvre intensément colorée de Van Gogh s'explique par son épilepsie... En réalité, le secret de leur oeuvre relève de l'usage qu'ils ont fait de leurs difficultés. Pour nous, les héros sont ces hommes auxquels rien ne résiste, ces femmes qui ont un boulot de rêve, qui passent d’un avion à l’autre avec un brushing parfait… En tout cas, c’est ce qu’on veut nous faire croire.  Et tant d’experts, tant de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2019

Kant : "L’homme est sans doute assez peu saint, mais l’humanité dans sa personne doit être sainte pour lui"

Kant parle ici d'une évidence : l'homme est assez peu saint, et nous en faisons le constat au quotidien. Mais qu'est ce que la suite de cette affirmation de Kant peut bien signifier ? Cette phrase a eu un impact considérable dans l’histoire de l’Occident. Elle est au cœur de la révolution des Lumières qui proclama l’égalité en droits de tous les êtres humains, du seul fait qu’ils sont des êtres humains. Mais cette analyse nous invite aussi à faire une expérience toute simple, une expérience philosophique qui peut nous transformer... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2019

"En attendant Godot" de Samuel Beckett

D'octobre 1948 à janvier 1949, quand Samuel Beckett (1906-1989) rédige en Français l'une de ses pièces de théâtre emblématiques, En attendant Godot, c'est dans un contexte d'après-guerre. À cette époque, les pièces absurdes n'étaient pas comprises, trop expérimentales. La pièce dure deux heures et donne à vivre l'expérience des personnages, leur attente-même. Contre toute attente, En attendant Godot fut l'un des plus grands succès du théâtre d'après-guerre, traduit dans une vingtaine de langues et joué dans le monde entier. C'est... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2019

Camus écrivait : "Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été"

Notre idée habituelle est que l’été succède à l’hiver, la joie à la peine, le beau temps à la pluie. Vous vous sentez mal, ne vous inquiétez pas, un jour ça ira mieux. Voilà ce que nous raconte la sagesse habituelle. Au fond, il nous faudrait apprendre à tout relativiser. Je trouve cela bien insuffisant. Ce à quoi nous invite Camus ouvre une toute autre perspective : apprendre à reconnaître, au milieu même de l’hiver, au milieu de ce qui semble glacé, sans vie, le surgissement éclatant de l’été. On nous parle très rarement... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]