19 mars 2019

Après le matérialisme ?Thomas Nagel, L’esprit et le cosmos. Pourquoi la conception matérialiste néo-darwinienne est fausse

La science repose sur une conception matérialiste de la nature qu’elle est inapte à justifier. Même les neurosciences ne peuvent rendre compte de la vie de l’esprit en invoquant la seule matière. Thomas Nagel en appelle à un changement radical dans notre manière de concevoir la rationalité. Il n’est pas si fréquent qu’un livre de philosophie soit l’objet d’un débat dans des revues de large diffusion, des journaux quotidiens aux États-Unis (et leurs sites internet). Tel fut le cas pour L’esprit et le cosmos de T. Nagel, lors de sa... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2019

L’anthropologue et l’essayiste. Salvatore D’Onofrio "Lévi-Strauss face à la catastrophe"

Dans l’œuvre de Lévi-Strauss on trouve les éléments d’un « manifeste anthropo-écologique ». S. D’Onofrio les réunit et présente l’émergence de l’anthropologie structurale comme une réponse aux excès catastrophiques de la civilisation occidentale. Professeur à l’Université de Palerme et membre correspondant du Laboratoire d’anthropologie sociale, Salvatore D’Onofrio a apporté des contributions importantes à l’anthropologie structurale. Dans le champ des études de la parenté, il a notamment publié un article [1] qui... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2019

Peut-on ne pas vouloir être libre ? Manon Garcia "On ne naît pas soumise, on le devient"

Comment expliquer en féministe que certaines femmes acceptent la domination masculine ? Ce n’est pas un choix, mais un « consentement actif », selon Manon Garcia qui se place dans la lignée de Simone de Beauvoir. La philosophe Manon Garcia tente avec son premier ouvrage un véritable numéro d’équilibre. Poser la question de la soumission féminine depuis une perspective féministe relève d’un travail exigeant, puisqu’à tout moment se profile la menace d’une double récupération : l’une antiféministe – les femmes, par... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2019

Jean Starobinski, une pensée genevoise et universelle

Le critique est décédé lundi 05 mars 2019, à Genève. Mondialement reconnu pour ses travaux sur Jean-Jacques Rousseau, membre éminent de l’Ecole de Genève, il laisse une œuvre toute tournée vers l’étude de la condition humaine. Avec Jean Starobinski, c’est un critique mondialement reconnu qui disparaît et aussi, pour les Genevois, cette figure aimée et respectée qu’on appelait familièrement Staro. L’essentiel de sa vie et de sa carrière s’est déroulé dans un périmètre étroit, un triangle dans lequel s’inscrivaient son domicile pendant... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2019

La parole donnée. Richard Moran "The Exchange of Words : Speech, Testimony and Intersubjectivity"

Lorsqu’une personne nous dit quelque chose, est-ce que nous croyons ce qu’elle nous dit ou est-ce que nous la croyons, elle ? R. Moran pose la question et nous permet de nous interroger sur ce que signifie ne pas être cru. Dans le film Blow-Up (1966) de Michelangelo Antonioni, Thomas, photographe de mode londonien, s’aperçoit, en recadrant et en agrandissant une image prise le jour même, qu’il a photographié involontairement un meurtre. Présentée à un tribunal, cette photographie agrandie pourrait tout à fait constituer une... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2019

L’affaire Spinoza. Maxime Rovere "Le clan Spinoza"

Sur la vie de Spinoza, on a beaucoup écrit et spéculé — particulièrement pour expliquer son exclusion de la communauté juive. M. Rovère rouvre le dossier et en propose une version à la fois originale et romancée. Aucun autre philosophe, à l’exception peut-être de Socrate et Nietzsche, n’a sans doute reçu l’attention portée à Bento Spinoza (1632-1677) parmi les milieux artistiques, littéraires et populaires. Sa vie, sa pensée et la portée de son œuvre ont fait l’objet de nombreux romans, de pièces de théâtre, de poèmes, de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2019

L’homme-boucher. Florence Burgat "L’humanité carnivore"

A l’heure où les dénonciations de la souffrance animale se font plus vives et où fleurissent les régimes sans viande, comment expliquer la persistance d’une humanité carnivore, ni naturelle, ni rationnelle ? " Alors que les vidéos filmant des abattoirs de volailles et autres animaux de consommation de l’association L214 ont ponctué l’actualité ces derniers mois, les questionnements philosophiques sur notre consommation carnée ont émergé de manière plus vive dans l’espace public. Dans un contexte de remise en cause plus globale... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2019

Pour l’amour de Spinoza

Avec la fougue de l’amoureux, Frédéric Lenoir explique le choc qu’il a ressenti en découvrant, tardivement, le «philosophe de la joie» et pourquoi ce maître de sagesse est à lire aujourd’hui. «Vous l’aurez compris, cher lecteur, j’aime profondément Baruch Spinoza. Cet homme me touche par son authenticité et sa profonde cohérence, par sa douceur et sa tolérance, par ses blessures et ses souffrances aussi, qu’il a su sublimer dans sa quête inlassable de sagesse. Je l’aime aussi parce que c’est un penseur de l’affirmation. […] J’aime... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2018

Le temps des autres.Thomas Hirsch : " Le temps des sociétés. D’Émile Durkheim à Marc Bloch"

Dans une réflexion passionnante sur la manière dont les sciences sociales ont, après Durkheim, pensé le caractère social du temps, Thomas Hirsch invite à repenser le rapport des sociétés tournées vers l’avenir à leurs autres et, finalement, à elles-mêmes. "Qu’est-ce que le temps ? Cette question a reçu de multiples réponses en philosophie, sciences physiques, psychologie ou sciences cognitives. Ces disciplines identifient le temps soit au temps quantifiable de la nature, soit au temps fluctuant de la conscience. Tout un... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2018

L’odyssée moderne. Marshall Berman " Tout ce qui est solide se volatilise"

Vivre en ville et aspirer à un développement infini : telles seraient les caractéristiques de la modernité, selon Marshall Berman, dont l’essai classique paraît opportunément en français, alors que la pensée critique est en perte de vitesse. "L’intérêt de cet ouvrage tient tout d’abord à la grande liberté de ton de son auteur, qui y défend une approche non-académique et personnelle de la modernité. Né à New York dans les années 1940, Berman fut profondément marqué par la dévastation de son quartier suite à la création d’une... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]