20 octobre 2018

Le retour de la 3e classe ? Comment déclasser sans larmes dans le service public

Hôpital, soins dentaires, pompes funèbres, universités, TGV : partout le service public réinstaure sans le dire une « troisième classe », réservée aux plus pauvres. Qu’est-ce que cette segmentation nous dit des évolutions de l’État-providence ? Segmenter socialement les usagers, matériellement et symboliquement : tel est l’usage en train de se généraliser depuis quelques années au cœur du service public. Après une période de démocratisation progressive de l’accès aux prestations publiques, réapparaissent des... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2018

Reporterre 181 - Reconnaissance de l’herboristerie ; Chasse et incompétence ; Justice et changement climatique ; Autoroute Toulo

Le Sénat lance la reconnaissance de l’herboristerie Constatant l’engouement des Français pour les plantes médicinales, une mission sénatoriale a réfléchi à la filière et au métier d’herboriste. Les propositions du rapport parlementaire constituent la première étape d’un processus qui pourrait aboutir à une proposition de loi. Lire la suite Info La chasse est aux mains de gens peu compétents et aux valeurs réactionnaires Qui sont ces chasseurs qu’Emmanuel Macron lui-même courtise ? Les hérauts de la ruralité ? Les « premiers... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Inspirés d'Amazon, les «dash buttons» arrivent en Suisse ! La robotisation des esprits est là !

Amazon propose désormais plus de 600 articles – lessive, thé, préservatifs, nourriture pour chats... – que l'on peut commander d'un clic sur un bouton, sans smartphone ni ordinateur. En Suisse, Brack.ch a lancé un bouton similaire pour commander l'ensemble de son assortiment. Valora mène aussi des test.  " Ce jour-là, tout le monde ou presque a cru à un poisson d’avril. Le 31 mars 2015, Amazon annonçait le lancement de ses «dash buttons», des petits boîtiers de 2 cm sur 1 cm permettant de commander lessive ou croquettes... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

La grossesse, l’affaire des pères

Leur taux de testostérone diminue à l’approche de l’enfant et ils sont victimes de dépression post-partum au même titre que les mères. Les pères sont «enceints» à leur manière, expliquent les nouvelles études en la matière. "10,4%. C’est le pourcentage de pères touchés par une dépression périnatale. Presque autant que les mères, dont 12% souffrent de ce mal. Pourquoi ne parle-t-on jamais de ces papas qui flanchent quand l’enfant paraît? Parce qu’en tant que chef de famille, le père fragilisé décide qu’il s’agit de stress ou de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Joël de Rosnay, l’homme capable

L'écrivain et scientifique français est le thuriféraire de l’idéal moderne d’accomplissement personnel étendu à l’ensemble de la société, jusqu’aux «seniors», aux malades, aux infirmes, aux déviants, écrit notre chroniqueuse Joëlle Kuntz. "Si Joël de Rosnay n’existait pas, il faudrait l’inventer: il est l’affiche de «l’homme capable», la figure archétypique de la modernité occidentale. Comme il l’a déclaré au Temps la semaine passée, il a «envie de vivre jusqu’à 110 ans». Surpasser le siècle est possible selon lui si l’on a les... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Saison IV N°6 - Ode à Anais Nin & au plaisir féminin, le feuilleton des Glorieuses

La première fois que j’ai entendu parler de plaisir féminin, c’était dans les journaux d’Anais Nin. Elle y parle d’un autre livre, “Dans les éroticas, j’ai écrit avant tout pour divertir, poussée par un client qui désirait que je laisse de côté la poésie. Je croyais que mon style était plus ou moins emprunté aux ouvrages écrits par des hommes sur ce sujet. Pour cette raison, j’ai longtemps cru que j’avais compromis ma véritable féminité dans ces textes. Et je les ai mis de côté. En les relisant, bien des années plus tard, je... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2018

Murzo, ou l’art du plus vrai que nature

De loin, ils ressemblent à de grandes photos noir-blanc, mais c’est au fusain que la jeune artiste valaisanne réalise ses portraits hyperréalistes. Des œuvres de minutie, porteuses de messages engagés, qu’elle expose actuellement à La Cabine de Sion. Découvrez-là
Posté par Le mediateur à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Sept raisons de conduire une Lotus Seven

La Lotus Super Seven est peut-être la plus simple et la plus élémentaire des voitures de sport. Vous prenez quatre roues, un moteur, des sièges, une carrosserie qui ressemble à celle d’un ancien avion, vous posez l’ensemble par terre et vous obtenez la Super Seven. Conçue à la fin des années 50 comme une voiture sportive à petit budget, elle a trouvé son élément de prédilection sur les pistes d’aviation désaffectées de la Seconde Guerre mondiale, en Angleterre. Jusqu’au milieu des années 60, la puissance est inférieure à 100 cv, avec... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Brésil: il n’y a pas de raccourci vers la démocratie

La victoire annoncée du néofasciste Jair Bolsonaro est l'histoire d'une transformation de la haine en arme électorale dans un pays qui a refusé de regarder son passé autoritaire, explique Jamil Chade, journaliste et ancien chercheur de la Commission de la vérité sur les crimes de la dictature brésilienne. Carlos Alberto Brilhante Ustra n’était pas un soldat ordinaire. Au plus fort de la répression de la dictature militaire au Brésil, ce colonel était l’un des hommes les plus redoutés du régime. Parmi ses diverses fonctions, il a... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Brise-glace : Boris, autiste Asperger dans un monde si «normal»

Un anniversaire dans un bar? Un cauchemar. Un café entre collègues? L'angoisse. Le quotidien peut être épuisant pour qui n'interagit pas comme le commun des mortels. Boris, officiellement diagnostiqué Asperger depuis un an, nous raconte sa quête désespérée de normalité avant de s'accepter, enfin, la cinquantaine passée. Ecouter l'épisode  
Posté par Le mediateur à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]