26 octobre 2016

La pico-seconde

Savez-vous que la pico-seconde équivaut à 10 puissance -12 ? C'est cette mesure qui est utilisée par le trading à haute fréquence, ce qui permet de réaliser sept millions d'opération par seconde ! Et il faut 6 mois de travail pour contrôler 10 minutes de trading à haute fréquence !!! En savoir plus Et là
Posté par Le mediateur à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2016

L'homme nu. La dictature invisible du numérique, de Marc Dugain

1984 d'Orwell parlait d'une dictature violente. Le monde des Big Datas à l'horizon de la moitié de ce siècle sera celui d'une hégémonie à la fois douce et totalitaire. La fin de la pensée grecque est en marche et avec elle une époque de l'humanité est bientôt révolue. On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies. Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l'ampleur, on découvre... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

La modernité inachevée. Entretien avec le collectif Suspended Spaces

Un peu partout dans le monde il est des lieux abandonnés, promesses de modernité que l’histoire, l’économie ou la politique ont brisées. Le collectif Suspended spaces a entrepris de projeter le regard d’artistes contemporains sur ces espaces fantomatiques. Né en 2007 et basé à Paris, Suspended spaces est un collectif qui réunit des chercheurs, artistes et théoriciens, autour d’espaces fragiles et sensibles abandonnées par la modernité. Ce collectif est une structure organique qui convoque au fur et à mesure de ses déplacements des... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

L’intimité des Américains ordinaires. Les hommes de la rue, version 2.0

Depuis plus de dix ans, un studio ambulant sillonne les États-Unis pour proposer à ceux qui le veulent d’enregistrer leur échange. En recueillant les paroles d’anonymes, Storycorps entend resserrer les liens et documenter l’Amérique contemporaine. Mais le projet n’invite-t-il pas d’abord à la mise en scène de soi ? En 2003, le documentariste Dave Isay a une idée relativement simple : proposer à deux personnes de se retrouver devant un micro enregistreur dans une cabine insonorisée disposée sur la voie publique, et leur... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Le coût caché de l’art contemporain. Sociologie économique et culturelle des marchés de l’art

Comment se détermine la valeur de l’art contemporain sur un marché de l’art globalisé ? Dans le domaine de l’art contemporain mainstream, la formation du prix résulte d’un processus multipolaire dont les artistes, les marchands et les collectionneurs n’ont plus l’exclusivité dans la mesure où interviennent désormais des intermédiaires obscurs ou invisibles.  Si Picasso devait revenir d’entre les morts, il n’en croirait pas ses yeux : l’un des artistes les plus prisés au monde est une femme ! Qui plus est, elle... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Une nouvelle carte du Tendre. A propos de : Francis Wolff, Il n’y a pas d’amour parfait

La philosophie peut-elle dire ce qu’est l’amour ? Dans un ouvrage court et argumenté, Francis Wolff s’essaie au jeu de la définition, montrant que l’amitié, le désir et la passion délimitent l’amour autant qu’il s’en nourrit. À l’instar d’Émile Durkheim qui choisit de faire de l’acte individuel qu’est le suicide un objet sociologique, Francis Wolff observe les voies singulières de l’amour pour prendre celui-ci comme objet philosophique. Les dernières lignes de son ouvrage soulignent en creux l’originalité de sa réflexion :... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2016

L’économie, une science expérimentale ?

Au sein des sciences économiques, l’étude du comportement se nourrit d’un dialogue fécond entre théorie et expérience. Mettant en cause le modèle de rationalité de l’Homo œconomicus, celui-ci jette une nouvelle lumière sur la prise de décision dans les situations d’interaction stratégique. Le courant dominant des sciences économiques est connu des autres sciences sociales pour son modèle de l’agent rationnel et égoïste. Le fameux Homo œconomicus prend ses décisions en anticipant sans faille celles des autres, en évaluant au mieux... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2016

Edito d’Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS : "Dans “jeunesse”, il y a ESS !

Entre la jeunesse de ce pays, précarisée par un chômage de masse (24%), orpheline de l’ascenseur social, en butte à une défiance générationnelle unique en Europe, courtisée lors des élections puis oubliée, entre cette jeunesse et l’ESS, une page d’Histoire est à écrire. En haut de cette page, je risque un peu de lyrisme : Jeunesse, j’écris ton nom. Tu veux changer le monde : nous aussi. N’écoute plus les sirènes qui te susurrent que l’économie se décline toujours sur le mode de la concurrence, la compétition, la réussite... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2016

Une ancienne originale : la Panhard Dyna Z

Fondée en 1891, Panhard est la plus vieille marque de constructeur automobile française. A l’instar de Porsche ou Citroen, elle une marque « d’ingénieur »… on est au royaume des Geo Trouvetou, les innovations se bousculent ! Mais comme souvent dans ce cas de figure, la marque ne saura pas se transformer. Après un rachat par Citroen en 1965, la production de véhicules civile est stoppée en 1967. En savoir plus
Posté par Le mediateur à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Art 42 : de l'art et du code et du street art

42, une école d’un nouveau genre Créée en 2013 à l’initiative de Xavier Niel, fondateur de Free, qui la finance entièrement, cette école est spécialisée dans la programmation informatique et le codage. Son but ? Pallier le manque de développeurs sur le marché du travail et permettre à des génies de l’informatique de se concentrer gratuitement sur leur passion sans s’encombrer d’une formation généraliste. Accessible de 18 à 30 ans, 42 s’intègre via un concours surnommé « la piscine ». Les candidats sont uniquement jugés sur... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]