30 août 2019

Injustices, isolement, argent roi : Dickens, écrivain de notre présent

Les romans de Dickens sont habités de personnages en marge qui subissent toutes sortes de déclassement social, sur fond d’industrialisation massive de l’Angleterre du début du XIXe siècle. Une période qui n'est pas si loin de rappeler la nôtre. Dickens, un auteur pour la jeunesse ? Ne vous y trompez pas, il serait dommage de laisser ses livres exclusivement entre de jeunes mains. Toute l'oeuvre de l'écrivain, qui prend à parti ses lecteurs et en appelle à leur responsabilité, dépeint et dénonce les inégalités, l’injustice,... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2019

La rentrée des libraires 2019

524. C'est le nombre de romans publiés cette année pour la grand-messe des lettres françaises. Un nombre en baisse certes, mais un enjeu toujours aussi important pour les éditeurs. Les libraires nous font alors partager leurs envies littéraires, leurs plaisirs livresques, leurs joies fictionnelles. "L’exofiction est une tendance qu’on observe depuis quelques années. (C’est d'ailleurs plus ou moins heureux.) C’est une façon à la fois d’informer sur des personnes célèbres bien sûr, mais aussi un moyen pour les auteurs de parler... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2019

L’incroyable histoire d’un roman écrit à dix-huit

L’AJAR, collectif de jeunes écrivains romands, publie «Vivre près des tilleuls» chez Flammarion. Ou quand la fiction dépasse la réalité et vice versa. «Vivre près des tilleuls»: sous ce titre placide se cache l’histoire éditoriale la plus détonante de cette rentrée littéraire. Elle réunit les ingrédients d’un cocktail peu habituel: talent, force du collectif, canular, histoire littéraire, fiction et réalité. «Vivre près des tilleuls» n’a pas été écrit par un auteur mais par dix-huit, tous membres du collectif AJAR qui réunit... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2019

Toni Morrison s'est effacée: «Serai-je autorisée, enfin, à écrire sur des Noirs sans avoir à dire qu’ils sont Noirs?»

Première Afro-Américaine à recevoir le Prix Nobel de littérature en 1993, l’écrivaine est morte dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 88 ans, selon son éditeur. Toni Morrison est morte dans la nuit du 5 au 6 août, à l’âge de 88 ans, avec un sentiment de révolte inentamé. L’écrivaine américaine est morte au Montefiore Medical Center de New York, a précisé son éditeur, Alfred A. Knopf, à Associated Press. Ni le succès international, ni le Prix Nobel de littérature en 1993 – elle est la première Afro-Américaine à... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2019

En chair et en Eros. Colas Duflo "Philosophie des pornographes. Les ambitions philosophiques du roman libertin"

L’obscénité des romans libertins les a longtemps discrédités. À tort : les écrits pornographiques des Lumières diffusent, librement et joyeusement, des thèses philosophiques et mettent en question les normes sociales de l’Ancien Régime. Dans son nouvel opus, Colas Duflo prolonge le remarquable tracé des pérégrinations de Sophie en romancie (Les Aventures de Sophie. La philosophie dans le roman au dix-huitième siècle, CNRS Éditions, 2013) par l’exploration du versant libertin. Pourquoi diable Sophie va-t-elle chercher aventure... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2019

Alaa Al Aswany : "A un moment donné, les personnages m'échappent, deviennent indépendants et font ce qu'ils veulent"

Né en 1957, Alaa al Aswany, qui exerce le métier de dentiste au Caire, est notamment l’auteur du roman "L’Immeuble Yacoubian" (Actes Sud, 2006), qui lui a valu une notoriété internationale, et, tout récemment, de "J'ai couru vers le Nil". Rencontre avec ce grand écrivain Écrivain égyptien Alaa al Aswany est traduit en 37 langues. Polyglotte, il lit en français, anglais, espagnol et arabe. Dentiste de profession en Egypte, il a aussi travaillé six ans à l'usine. Il enseigne aujourd'hui à New York et dans son pays, il fait partie de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2019

Le Club littéraire des Glorieuses : Brit Bennett "Le Coeur battant de nos mères"

Rebecca Amsellem : Dans Le coeur battant de nos mères, vous écrivez : “Ressentir la douleur, c’est ce qui fait de vous une femme. La plupart des étapes de la vie d’une femme sont accompagnées de souffrances : la première fois, mettre au monde un enfant… Pour les hommes, c’est plutôt orgasme et champagne”. Ce que vous avez écrit dans le roman n’est évidemment pas le calque de votre pensée, mais j’ai trouvé cette phrase tellement intéressante… L’idée que la douleur soit considérée comme un sentiment normal par nous toutes.... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2019

La littérature pour quoi faire ? Florent Coste "Explore. Investigations littéraires"

Comment la littérature peut-elle fabriquer du politique ? Comment configure-t-elle le monde social ? Il faut la considérer, explique F. Coste, comme une attention au monde pour comprendre ce qui rend les œuvres performatives. D’emblée, l’objet intrigue. La photographie de couverture donne à voir un bâtiment abandonné sur une plage, au bord de la mer, peut-être un ancien établissement balnéaire, du genre bar-restaurant sur pilotis. Les rambardes des escaliers extérieurs sont rouillées, comme la structure d’une ancienne... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2019

Les métamorphoses de Lovecraft

Rarement un auteur aura autant été associé à son œuvre, malgré lui. Mais le créateur du «Mythe de Cthulhu» revient en homme de son temps. L’image est tenace: Howard Phillips Lovecraft aurait vécu en reclus à Providence, dans l’Etat de Rhode Island, ne mangeant que de la glace à la vanille, ou presque. Un homme torturé, inquiet, qui a construit une cosmogonie remplie d’êtres aux noms imprononçables, de dieux anciens – et même très anciens – extraterrestres, tellement puissants que leur simple connaissance rend les hommes fous. Ils... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2019

Mouvement perpétuel: hommage à Michel Jeanneret (1940-2019)

Le monde des lettres est aujourd’hui en deuil. Avec le décès de Michel Jeanneret, emporté dimanche dernier par une maladie sans rémission, il perd l’une de ses grandes figures, mondialement connue pour ses travaux sur la culture humaniste, sur la littérature française de la Renaissance et du XVIIe siècle. Erasme, Rabelais, Montaigne ou La Fontaine sont orphelins de l’un de leurs plus fins exégètes. Né en 1940, Michel Jeanneret étudie à l’Université de Neuchâtel, dont il devient docteur ès lettres en 1970, non sans être passé au... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]