09 mars 2019

Mouvement perpétuel: hommage à Michel Jeanneret (1940-2019)

Le monde des lettres est aujourd’hui en deuil. Avec le décès de Michel Jeanneret, emporté dimanche dernier par une maladie sans rémission, il perd l’une de ses grandes figures, mondialement connue pour ses travaux sur la culture humaniste, sur la littérature française de la Renaissance et du XVIIe siècle. Erasme, Rabelais, Montaigne ou La Fontaine sont orphelins de l’un de leurs plus fins exégètes. Né en 1940, Michel Jeanneret étudie à l’Université de Neuchâtel, dont il devient docteur ès lettres en 1970, non sans être passé au... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2019

Le Printemps arabe a inspiré une génération d'auteurs

Difficile voire impossible de trouver un livre publié en Afrique chez son libraire. Ceux des éditions Elyzad à Tunis font exception. Grâce à l’esprit d’ouverture et à l’inventivité d’Elisabeth Daldoul, une femme qui incarne généreusement la francophonie. "Cet article fait partie de l'édition spéciale «Les femmes font Le Temps», écrite par une cinquantaine de femmes remarquables, et publiée lundi 6 mars 2017" Il y a ce premier roman, La dernière ronde, lu il y a six ans dans le cadre du Prix des cinq Continents. C’est une plongée... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2019

Une BD pour évoquer l’alcool qui tue

Stéphane Louis publie le roman graphique «Mon père ce poivrot». Avec son trait semi-réaliste, il y évoque les conséquences de l’alcoolisme sur la cellule familiale. Auteur reconnu dans le milieu de la bande dessinée de science-fiction, Stéphane Louis a aussi scénarisé Road Therapy, un roman graphique sur la bipolarité, dont il avait confié le dessin à Lionel Marty. Il revient avec Mon père ce poivrot, un album sur l’alcoolisme largement inspiré de sa vie et celle de son père, et il tenait cette fois à réaliser cet album en solo. «Le... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2018

Agatha Christie, une jeune femme dans le vent

A ses débuts, la reine du crime a créé des personnages féminins marquants. Face à Hercule Poirot et Miss Marple, la romancière se raconte par ses héroïnes à chapeau cloche. Dernier volet de notre série sur quelques maîtres du policier. "En une décennie, les piliers d’une œuvre qui durera cinquante années sont solidement établis. Les intrigues policières les plus tortueuses, selon une recette bien personnelle, marque de fabrique de la «reine du crime»; et, ce qui est désormais moins connu, les romans d’aventures. Ceux-ci... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2018

Objet de désir : la maison close parisienne vue par Paul Teyssier

« Sa jupe relevée laissait voir la fourrure entre les rubans rouges au bout des cuisses longues. Cette nudité silencieuse, inerte, nous communiquait une sorte d’extase : un souffle aurait dû nous changer en lumière. » – Georges Bataille, Histoire de l’oeil, 1928 Paul Teyssier, Maisons closes parisiennes, architectures immorales des années 1930, éditions Parigramme, Paris 2010, 59 € « Errant entre une réalité réglementaire, parfois sordide, et un imaginaire détourné, les maisons closes illustrent les paradoxes, les... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2018

A deux doigts de l'ivresse

Le paysan et écrivain suisse Jean-Pierre Rochat partage avec nous quelques extraits de ses dernières découvertes littéraires.  "...Jeudi: je suis rentré d’une lecture musicale, magique, dans un théâtre à Genève, j’avais du retard pour la traite, les chèvres avaient des tétines XXL, elles se battaient pour se faire traire, ho! chacune son tour, elles s’amoncellent autour de moi, j’ai un succès fou, mais gaffe à pas prendre une corne dans l’œil, avec ces gros taons qui tournent comme des drones avant de se poser on sait... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2018

Big Brother retraduit (et trahi?) en 2018

Une nouvelle traduction de «1984» suscite la polémique. Et pose la question de la «modernisation» d’un roman devenu monument aux yeux de nombreux lecteurs. Big Brother, le novlangue, le Ministère de la vérité: les inventions terrifiantes d’Orwell en 1948 sont aujourd’hui convoquées à tour de bras en notre époque de surveillance généralisée, où les fulgurances anticipatrices du romancier britannique sont même devenues la réalité de nos vies quotidiennes selon certains. 1984 a vu ses ventes exploser aux Etats-Unis après l’arrivée... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]