15 février 2019

Comment distribuer 200 000 boîtes repas à l’heure sans ordinateur

A Mumbai, 5000 personnes illettrées distribuent chaque jour des boîtes repas avec une étonnante ponctualité grâce à une mécanique bien rodée et un système de code original. Le taux d’erreur est de 1 pour 16 millions. Rencontre avec Raghunath Medge, président de la Dabbawala Association. "Le principe de dabbawala est simple. «Nous n’utilisons aucune technologie. Sinon le dîner ne serait livré que pour le souper», ironise le président. Chaque jour, un réseau de 5000 personnes, les «dabbawalas», collectent 200 000 boîtes... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2019

Aspen, murder on the snow floor, par l'enquêteur Guillaume Cadot

C’est l’histoire d’un homicide par imprudence d’une vedette déchue que raconte magnifiquement Fabrice Gaignault dans Aspen Terminus, sur toile de fond de l’Amérique des 70’s dans la chic station de sports d’hiver du Colorado… Pourquoi et comment la chanteuse française Claudine Longet tuait-elle accidentellement, en 1976, son fiancé le skieur Vladimir « Spider » Sabich d’une balle en pleine poitrine dans leur chalet ? On retrouve, dépeinte avec nostalgie, la vie des seventies entre chalets cossus, pistes la journée et les bars tard... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2018

Y aura-t-il des fantômes à Noël ?

On le sait peu, mais les revenants aiment les fêtes de fin d’année. Spécialiste des spectres en littérature, Daniel Sangsue a publié ce printemps «Journal d’un amateur de fantômes», une brassée d’histoires vécues, entendues, lues. Jusqu’à fin décembre, il poursuit l’exercice pour «Le Temps». "...Pourquoi des fantômes à Noël? Chez les Romains, ils étaient censés apparaître en février, durant les fêtes des Caristies évoquées par Ovide. Les Celtes les faisaient revenir durant les nuits d’octobre (d’où Halloween, littéralement la veille... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2018

Le scientifique qui croyait au yéti

Un documentaire inédit, projeté au Palais de Rumine vendredi, revient sur l'extraordinaire carrière de Bernard Heuvelmans, fondateur belge de la cryptozoologie, la science des animaux inconnus. Portrait d'un savant hors norme. On le dit gigantesque, poilu, féroce surtout. Mi-homme, mi-singe, il errerait dans les neiges de l’Himalaya, laissant derrière lui d’énormes empreintes inquiétantes. Le yéti, créature inspirée de légendes tibétaines, fait aujourd’hui encore partie intégrante de la culture populaire. Un mythe que les... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Le train pourtant le plus gastronomique de France…par Aymeric Mantoux

« Prenez bien soin de nos invités« , exhorte le directeur de la foire de Brive, alors que le train dit « du livre », vient de s’élancer sur les voies. Autour de lui, une escouade de jeunes serveurs souriants s’affairent. D’une voiture à l’autre, d’un compartiment au suivant, ils déambulent avec de grands plateaux. « Pour l’apéritif, canapés de foie gras et magret de canard, allumettes au fromage, accompagnés aux choix de demi-sec blanc, de vin de framboise, griottes et cerises, d’alcool de gentiane ou de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2018

Voyage au cœur de la dernière huilerie artisanale de Suisse, au pied du Jura vaudois

Le moulin de Sévery, qui date du XIIIe siècle, est le survivant d’une tradition qui se perpétue: la fabrication d’huiles sublimes, de noix, noisette, pépins de courge… Pénétrer dans le moulin de Sévery, petit village vaudois blotti sur les contreforts du Jura, c’est l’assurance d’effectuer un voyage aux multiples facettes. Dans le temps tout d’abord, puisqu’il s’agit de la dernière huilerie artisanale de Suisse en activité toute l’année. Si jadis chaque bourg ou presque avait la sienne, elles ont aujourd’hui toutes disparu,... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2018

«Dans la mort, il n’y a ni colère, ni vengeance»: dialogue avec une médium

Pas de présence satanique, ni d’âme damnée. Pour la médium Denise Kikou Gilliand, l’au-delà est un espace d’amour absolu dans lequel les défunts «vont très, très bien». Réconfortant. «Etre ou ne pas être, là est la question.» Dans le célébrissime monologue de Shakespeare, Hamlet prétend que si l’homme supporte les vicissitudes de l’existence, c’est uniquement par peur de la mort et de son possible cortège de souffrances. C’est une fausse croyance, assure Denise Kikou Gilliand, dans L’au-delà sans peur, un livre basé sur ses propres... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Ceci n’est pas un rasoir ! Le couteau radical de Sullyvan Groussé, déniché par Johann George

Un nouveau couteau ! Rien de très surprenant, nous direz-vous. Toujours plus techniques, dernier-cri ou au contraire traditionnels… Le domaine de la coutellerie n’est pas, de prime abord, le plus singulier. Et pourtant, le couteau artisanal, aux lignes radicales de Sullyvan Groussé nous a séduits… Rencontre.
Posté par Le mediateur à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2018

En Suisse, des vaches «sacrées» qui fascinent l’Inde

Les Suisses ont ceci de commun avec les Indiens qu’ils vénèrent les vaches, constate un journaliste indien de Swissinfo à Berne, dans un article relayé par Le Courrier international, en collaboration avec Le Temps. Mais les uns et les autres ont des façons très différentes de témoigner leur attachement. Voir l'article
Posté par Le mediateur à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2018

Pucer ses employés, la nouvelle norme? Eh bien nous y sommes revenus à l'homme-objet

Se faire greffer une puce électronique sous la peau lorsqu’on se fait embaucher pourrait bien devenir courant dans le monde du travail. "Le principe de la puce électronique sous-cutanée n’est pas nouveau. La procédure est obligatoire pour nos animaux de compagnie afin de les identifier. Et d’autres dispositifs électroniques miniatures, comme les stimulateurs cardiaques ou les implants cochléaires, s’insèrent dans le corps humain avec succès depuis des décennies..." La suite
Posté par Le mediateur à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]