03 octobre 2019

Brûlure de l’été, brûlures de l’amour

Comment passe-t-on des mots d’un livre aux images d’un film? La scénariste Joanne Giger et la réalisatrice Delphine Lehericey expliquent leur travail sur cette tragédie paysanne qu’est «Le Milieu de l’horizon». Le roman est lié à la sécheresse de 1976. Le film est-il emblématique de la crise climatique contemporaine? J. G.: Par-delà la nostalgie d’une époque sympathique, il fallait trouver une raison pour adapter un roman qui se passe en 1976. La résonance climatique s’est imposée. Mais aussi le combat des femmes pour... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2019

«Portrait de la jeune fille en feu»: flamme, ton nom est femme

Primée à Cannes, Céline Sciamma raconte une histoire d’amour fou dans un film bouleversant, résolument féministe, immensément intelligent et débordant de sensualité. Un chef-d’œuvre. Le générique se déroule sur fond blanc. C’est la feuille vierge; trois traits de fusain commencent à lui donner sens. Le contrechamp donne à voir le regard concentré de quelques étudiantes en beaux-arts qui ont pris l’enseignante pour modèle. Celle-ci aperçoit au fond de la pièce une toile énigmatique où l’on devine, sur fond de lande et de ciel... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2019

«Les Particules»: l’énergie sombre de l’adolescence, un film de Blaise Harrison

Sous le Pays de Gex, le CERN fait circuler des hadrons à la vitesse de la lumière. A la surface, un adolescent s’interroge sur la réalité du monde. Un film qui lie brillamment l’inquiétude existentielle et la physique quantique. Vu du ciel, le car scolaire roule dans la nuit et l’on sait, depuis les plans d’ouverture de Shining, que ce genre de trajet sinueux présage des complications existentielles. P. A. (Thomas Daloz) somnole au fond du véhicule, Mérou, son ami d’enfance, le rejoint. Dans le matin glacé, ils arrivent au... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2019

Le requiem d’Alain Cavalier

Filmer la mort, le deuil et l'amitié. Deux ans après la disparition de la scénariste Emmanuèle Bernheim, il lui adresse cette prière. Alain Cavalier nous parle de son film hommage, «Être vivant et le savoir», en salles aujourd’hui. Etre vivant et le savoir, à la manière de Faulkner. Un film requiem présenté hors compétition au Festival de Cannes. A l'origine, Alain Cavalier souhaitait adapter Tout s’est bien passé, le roman où son amie Emmanuèle Bernheim raconte l'envie de son père d’en finir après un accident vasculaire. Elle... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2019

Dans le jus d'Orange : un podcast original en 7 épisodes, pour une Expérience signée Cléo Cohen et Jeanne Fillion

À l’heure où autour de Cléo Cohen et Jeanne Fillion chacun.e. trouve et prend sa place dans la société, les deux amies la cherchent encore. Pour tenter de concilier les vertiges, les désirs et les convictions qui les habitent, elles décident de quitter Paris et de refuser le travail salarié. L’ironie du sort : le décor, celui d'une ville tenue par l’extrême droite depuis plus de vingt-cinq ans... 7 épisodes où l'auto-dérision raconte joyeusement, au-delà de leur aventure, celle d'une génération en prise avec les contradictions de... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2019

Nom de Dieu de bordel de merde ! Jean-Pierre Marielle, tout un style, par Guillaume Cadot

Son visage rond, ponctué d’une moustache généreuse, animait des yeux clairs et malicieux. Sa grande carcasse a traversé les années 1970 sur fond de comédies populaires franchouillardes et provinciales qui font du bien dans le monde étriqué de nos jours. Membre de la bande du Conservatoire (Marielle, Belmondo, Rich, Vernier, …), on oublie parfois qu’il fut un grand du théâtre et un acteur profond tout en retenue… Mais Jean-Pierre Marielle avait aussi de l’allure. Retour sur cet esprit du style.Voir ou revoir des scènes-cultes Photo :... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2019

La Belle et la meute, de Kaouther Ben Hania

Lors d’une fête étudiante, en Tunisie, avant la révolte, Mariam croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, Mariam erre dans les rues, en état de choc. Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et sa dignité. J’ai visionné ce film, et ce dernier m’a beaucoup ému. Où l’on voit une jeune femme se battre contre un pouvoir corrompu au plus haut point, et comment, au bout d’une nuit de calvaire, comment elle puise au fond d’elle-même la foi qui lui permettra... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2019

«La chute de l’Empire américain»: un fric-frac à but social

Denys Arcand boucle une trilogie québécoise commencée dans les années 1980 avec une comédie policière dans laquelle quelques losers bastonnent le capitalisme sauvage. Pierre-Paul a pas de bol: au fond d’une banlieue peu fréquentée, il tombe au milieu d’un hold-up qui tourne mal. Lot de consolation: deux sacs bourrés de dollars abandonnés sur le parking. Il s’en empare immédiatement. Mais qu’est-ce qu’un livreur de colis bien ordinaire peut faire de toutes ces piastres sans se faire pincer par les flics ni buter par la mafia? On sait... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2019

Barbet Schroeder: «Le problème des religions, ce sont les hommes»

Le cinéaste d’origine suisse boucle sa «trilogie du mal» avec «Le Vénérable W.», portrait d’Ashin Wirathu, un moine birman appelant à l’extermination des musulmans. Un documentaire glaçant au moment où le génocide des Rohingyas se précise. Le Temps: «Le vénérable W.» est le dernier volet d’une trilogie du mal, commencée en 1974 avec Général Idi Amin Dada et poursuivie en 2007 avec L’Avocat de la terreur sur Jacques Vergès. Comment s’est mise en place cette trilogie? Barbet Schroeder: Pendant le tournage d’Amin Dada, j’étais... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2019

Le semeur, un film de Martine Francen

J’ai découvert un très beau film, « Le semeur », le premier long métrage d’une jeune réalisatrice, fort prometteuse. Ce film est issu d’une histoire qui débute en 1851, lorsque Louis-Napoléon Bonaparte écrase la résistance des Républicains dans le Sud de la France. Dans un village provençal, les gendarmes y raflent tous les hommes, laissant seules les femmes face à leur désarroi, mais aussi à l’isolement. Mais la vie reprend, et elles s’organisent : pour les moissons, le bétail, les travaux de la ferme. Mais le... [Lire la suite]
Posté par Le mediateur à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]