bikini C’est une chose étrange comme, à l’heure du nu généralisé, un petit morceau de tissu judicieusement placé peut encore susciter le trouble chez l’homme blasé de corps dévêtus.

Nous ne craignons pas la nudité. Elle a envahi nos plages et nos espaces publicitaires depuis 68, exposant ses fesses, ses seins et ses corps alanguis à la vue de chacun ; spécificité française. Elle est même bienvenue et flamboyante quand elle s’abandonne sous nos doigts. Mais la débauche de chair a ses limites et rien ne remplace cette excitation piquante qui nous saisit lorsque le corps féminin se décide à jouer à cache-cache. Découvrir :-)