cheffe Mirga Grazinyte-Tyla, 32 ans, a affirmé une belle personnalité lundi soir au Victoria Hall de Genève lors d’un concert avec «son» Orchestre symphonique de Birmingham. Yuja Wang a joué le «Concerto pour piano» de Schumann, au poli technique irréprochable, mais pas suffisamment introspectif.

De la poésie, de l’élan, une certaine vigueur aussi: Mirga Grazinyte-Tyla s’affirme comme une cheffe très prometteuse. A 32 ans, cette jeune Lituanienne s’est vu confier l’Orchestre symphonique de Birmingham, celui qui a permis à Sir Simon Rattle d’asseoir son métier avant d’être nommé directeur musical du Philharmonique de Berlin (2002-2018).

De petite taille, à l’autorité naturelle, Mirga Grazinyte-Tyla se distingue par une gestique à la fois souple (la main gauche) et ferme. Sur un tapis de cordes vaporeuses se détachent les solos au cor et aux bois dans la Pastorale d’été d’Honegger. D’emblée, on mesure la capacité de la cheffe à développer un discours musical aéré, aux paliers dynamiques différenciés... La découvrir