rebelIl s’est passé quelque chose de très drôle ce week-end. Je reprends, « drôle » n’est peut-être pas le bon mot. Fascinant, je dirais. Nathalie Loiseau, tête de la liste « Renaissance » (LREM) aux élections européennes et Marlène Schiappa, ont publié une tribune dans le JDD pour proposer un « Pacte Simone Veil ». Jusqu’ici tout va bien, Simone Veil, on l’aime. L’objectif de ce pacte est d’ « harmoniser par le haut les droits des femmes en Europe en incitant les États membres à introduire dans leur législation les mesures les plus avancées ayant fait leurs preuves ». Jusque-là tout va bien également. Garantir une uniformisation des droits des femmes en Europe, fondée sur le principe de la clause de la nation la plus favorable à une avancée des droits des femmes est une bonne chose. Cela permettrait de pouvoir congeler nos ovocytes sans être dans l’illégalité. Cela permettrait à tous les étudiant·es de bénéficier de tampons et serviettes hygiéniques gratuites et bio dans les collèges et lycées. Cela permettrait d’avoir une législation favorable à l’égalité salariale comme en Islande qui enjoint les entreprises à se doter d’un certificat d’égalité salariale à renouveler tous les trois ans (elles-mêmes doivent prouver cette égalité selon des critères précis). Cela permettrait à toutes les Européennes de bénéficier de l’avortement légal sans délai de réflexion ni double (!!) clause de conscience. Ou encore d’avoir un congé parental commun (480 jours à se répartir entre les conjoint·e·s) comme en Suède. J’en passe et sûrement des meilleurs... La suite de la tribune