wwo Vous êtes las des tableaux excel, des réseaux sociaux et de la vie de bureau climatisée ? Laissez-vous tenter par le wwoofing !

Le wwoofing, ça ne veut pas dire aboyer tous en chœur au clair de lune. C’est l’acronyme d’un mouvement qui signifie : World Wide Opportunities on Organic Farms, c’est-à-dire en bon français « opportunités de travail dans des fermes bio du monde entier ». Il a été fondé au Royaume-Uni en 1971 par Sue Coppard, une jeune Anglaise nostalgique de son enfance passée dans des fermes.

Comment ça marche ? C’est très simple. Il faut deux personnes : d’un côté, un-e urbain-e qui a soif de vie en plein air et de retour à la terre, et de l’autre, un-e exploitant-e agricole qui travaille en bio et accepte de partager son mode de vie et son travail. Le wwoofing, c’est la rencontre de ces deux aspirations : l’urbain va donner pendant ses vacances un coup de main à l’exploitant agricole, qui en retour lui offre le gîte et le couvert.

La suite de cette alternative

Plus d'infos