fourmiUne étude réalisée en partenariat avec l’Université de Lausanne montre qu’une hormone joue un rôle clé dans le changement de statut de ces insectes.

Pourquoi les fourmis sortent-elles de leur fourmilière? Qu’est-ce qui explique qu’elles parcourent des grandes distances lorsqu’elles grandissent? La réponse est donnée pour la première fois par une équipe de chercheurs japonais et lausannois: c’est une molécule qui est liée à l’évolution de leur comportement.

Un article publié aujourd’hui dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) démontre ainsi qu’une hormone, l’inotocine, permet aux jeunes ouvrières de renforcer leur carapace afin de pouvoir sortir de la fourmilière et de changer de rôle au sein de la colonie.

Voir : Les fourmis savent éviter les épidémies

L’inotocine est un neuropeptide, une petite protéine cérébrale qui a la même origine que l’ocytocine. Chez les vertébrés, cette dernière a déjà des effets connus. Pour les femmes, c’est elle qui stimule les contractions utérines pendant l’accouchement, et la lactation lors de l’allaitement du bébé. Pour les hommes, elle favorise la générosité, le lien social et l’empathie. On la surnomme parfois «hormone de l’amour». La suite de ce passionnant dossier