abeille On les savait capables de compter jusqu’à 5 et même de manipuler le concept du zéro. Les abeilles ont aussi le sens du calcul : elles peuvent résoudre des additions et des soustractions élémentaires. Sans calculatrice.

Ce n’est décidément pas la taille qui compte. Malgré leur modeste cerveau d’environ 1 millimètre cube pourvu de 960 000 neurones, il s’avère que les abeilles sont capables de réaliser additions et soustractions. Telles sont les conclusions d’une étude internationale publiée le 6 février dans la revue Science Advances et qui complètent la liste bien fournie des capacités cognitives de ces insectes qui savent entre autres dénombrer des objets jusqu’à 5 et même manier le concept du zéro. En apprendre davantage