rapt Aux Etats-Unis, des clients en mal de sensations fortes peuvent commanditer leur propre enlèvement, avec violences en prime. Un business extrême qui suscite bien des interrogations.

" Adeptes de sensations fortes, avec une bonne dose de masochisme, cet article est pour vous. Si vous êtes en manque désespéré d’adrénaline, une tête brûlée à qui rien ne fait peur, pourquoi n’organiseriez-vous pas votre propre kidnapping en ouvrant bien grand votre porte-monnaie? Aux Etats-Unis, c’est possible.

Chasse aux victimes et aux otages

Plusieurs sociétés se sont lancées dans ce curieux business. C’est le cas par exemple d’Extreme Kidnapping, fondée en 2002, à Détroit. Son patron, Adam Thick, se targue même d’être le «pionnier du kidnapping dans l’industrie du divertissement». A l’époque, il était rappeur, plus connu sous le nom de Mr. Scrillion. Mais sa carrière ne décollant pas comme il le souhaitait, il décide d’orienter différemment sa vie. Et d’organiser des rapts avec des copains. Il s’est inspiré du film The Game (1997), dans lequel jouent notamment Michael Douglas et Sean Penn. Sa boîte a connu des passages à vide. En 2015, il espérait vendre le concept pour une émission de téléréalité, mais, début décembre 2018, il relance son commerce en fanfare, en étoffant même son offre. «Nous sommes de nouveau à la chasse aux victimes et aux otages», précise-t-il sur son site internet"... En lire plus