bx artsLe Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne a dévoilé lundi, sur le site de Plateforme 10, un ambitieux programme d’expositions. Après un accrochage inaugural qui sera verni en octobre 2019, la première grande exposition thématique sera dédiée à la scène viennoise du tournant du XIXe siècle.

Un bâtiment conçu par le bureau d’architecture barcelonais Barozzi Veiga. Un édifice tout en longueur qui, enfin débarrassé de ses échafaudages, dévoile une monumentale façade minérale s’intégrant parfaitement dans l’espace urbain.

C’est ensuite en février 2020 que le MCBA prendra son rythme de croisière avec, à la faveur d’un imposant volume qu’il ne possédait pas au Palais de Rumine, une programmation dense et éclectique – neuf expositions temporaires seront organisées chaque année, dont les trois principales occuperont 1200 m2, répartis sur deux étages. La première, A fleur de peau. Vienne 1990, de Klimt à Schiele et Kokoschka, se penchera de février à mai 2020 sur l’apport fondateur de la scène viennoise à l’art moderne émergent.

Suivront un éclairage sur la scène contemporaine vaudoise, doublé d’une rétrospective consacrée à Jean Otth, pionnier de l’art vidéo en Suisse, puis une plongée dans l’œuvre de l’artiste américaine Kiki Smith. En savoir plus