araignée Comme si les fonds marins n’étaient pas assez effrayants, voilà que des araignées de 25 centimètres y pullulent… et grossissent de plus en plus, selon un mécanisme dit de gigantisme polaire. 

"Quand on l’observe, l’araignée géante des mers affiche un vague air de ressemblance avec les arachnides terrestres. Les deux invertébrés n’ont pourtant rien en commun. La longue excroissance du corps qui pourrait nous faire croire que l’araignée des mers possède un abdomen est en réalité une arme d’aspiration massive, une puissante trompe qu’elle plante dans le corps de ses proies: anémones, éponges et hydroïdes – des créatures apparentées aux méduses. Il ne lui reste qu’à aspirer, lentement, les jus et ainsi ôter toute once de vie à ces corps engourdis"... La suite