boat «Rappelez-vous ce jeune Néerlandais, Boyan Slat: en 2012, cet étudiant alors âgé de 19 ans, avait présenté son Ocean Cleanup, destiné à récupérer les déchets plastiques qui souillent nos océans, explique Mickaël Carlier à sa chronique Innovation sociale sur les ondes de Radio-Canada. Le projet avait fait le tour du monde des médias, suscitant autant d’admiration que de scepticisme. Eh bien il amorcera dans les prochaines semaines son premier grand test et s’attaquera au fameux Continent de plastique, dans le Pacifique Nord.»

Rappelons que l’Ocean Cleanup consiste en une immense structure flottante – un «U» d’environ un à deux kilomètres de diamètre (photo ci-dessous) – sous laquelle est installé un écran géant qui retient les déchets poussés par les courants, sans risquer d’emprisonner des poissons comme le ferait un filet. «Après six ans de recherche, de financement et de tests, le projet s’apprête à réaliser la première démonstration de tout le potentiel de nettoyage: on estime que l’on pourra réduire le Continent de plastique de 50% au cours des 5 prochaines années.» La suite