bqueDans la banque, l’intelligence artificielle et l’analyse de données assurent des fonctions de soutien pour les collaborateurs, avec l’objectif qu’ils aient davantage de temps pour le client, explique Arash Sorouchyari, de Lombard Odier. 

"...en 1995, nous vivions déjà une vague d’innovation, le web s’étendait, Google n’existait pas encore. C’est le moment où la banque a lancé une vaste réflexion pour repenser sa plateforme informatique, qui était basée sur les grands mainframes, ces ordinateurs centraux reliés à des terminaux. Nous étions un petit groupe de banquiers et d’ingénieurs à repenser l’activité de gestion de portefeuille en construisant des prototypes déployés à partir de 1998-1999. Le système a rencontré du succès car il correspondait aux besoins des banquiers et des clients. Puis d’autres banques ont été intéressées par nos solutions et ont rejoint notre plateforme technologique à partir de 2001. Ce mouvement d’innovation a ouvert de nouvelles perspectives. Avec la nouvelle vague de numérisation, nous nous trouvons aujourd’hui dans une période similaire, un nouveau moment charnière"...La suite