GLORIASTEINEM_couvertureplat1_2018La première chose que j’ai dit à Gloria Steinem était que j’avais un coup de soleil. Un coup de soleil. A Gloria Steinem. Qui a passé ces soixante dernières années à se battre pour les droits des femmes. Qui a co-fondé le magazine américain Ms. et le Women’s Media Center, organisation qui encourage la visibilité des femmes dans les médias. La star des activistes féministes. Un coup de soleil. La seconde suivante j’ai failli pleurer lorsque je lui ai dit qu’elle était une source d’inspiration inépuisable, depuis le début. Au cours de cette heure d’entretien, à l’occasion de la sortie en français de Actions Scandaleuses et Rébellions quotidiennes (Ed. Portraits ; 2018), j’ai essayé de percer le mystère Gloria Steinem : que cela signifie-t-il de dédier sa vie à la cause féministe? Je lui ai parlé de mes doutes, de mes motivations, de mes espoirs. Elle m’a répondu instinct, de transmission, de ségrégation générationnelle, des adolescentes féministes, de sororité, de non-mixité, de la place importante du féminisme américain en France et de fatigue aussi. Cette interview est pour vous, chères Glorieuses. Elle est pour toutes les femmes qui ont, à un moment de leur vie, décidé de se battre pour leurs soeurs. J’espère qu’elle vous plaira... L'interview