privilege Hella et David venaient de se retrouver à Paris. Après de longues semaines de séparation, ils marchaient l’un à côté de l’autre depuis le début de la journée. Hella avait eu un seul sujet à la bouche : « les femmes ». David ne l’avait jamais entendu aborder la question des femmes auparavant. « Elle soutenait qu’être une femme est difficile ».

« Je ne vois pas ce qu’il y a de si difficile à être une femme. En tout cas tant qu’elle a un homme dans sa vie. » « Justement, lui répondit-elle, Tu n’as jamais pensé que c’était une sorte de nécessité humiliante ? » Et un bon point pour James Baldwin qui utilise l’échange entre les fiancés pour faire de la connaissance de soi-même une question politique.

« Et puis pourquoi est-ce-que ça te vient maintenant ? Qu’est-ce-qui te gêne tout d’un coup ? Rien, dit-elle (Elle fredonna à voix basse une sorte de petit air à la Mozart.) Ça ne me gêne pas du tout. Mais ça me paraît, disons, difficile d’être à la merci d’un inconnu, d’un rustre mal rasé, avant de pouvoir être soi-même. »...La suite de ce nouveau dossier des Glorieuses