delphine Delphine Horvilleur est l’une des deux femmes rabbins en France. Figure de la communauté juive, elle se félicite que des responsables religieux musulmans aient choisi de prendre la plume pour dénoncer la «tentation mortifère» des jeunes radicalisés. Difficile de faire plus symbolique pour une longue conversation sur l’antisémitisme, la laïcité et la difficulté du dialogue entre les religions. C’est au Mémorial de la Shoah, dans le quartier parisien du Marais, que Delphine Horvilleur, rabbin du mouvement juif libéral de France, a proposé de nous retrouver. Les salutations et les remerciements reçus de l’assistance rythment ses pas. Un bureau libre, dans l’un des étages, nous accueille à l’improviste... L'entretien