ours Des chercheurs américains ont suivi et équipé de caméras neuf ours blancs vivant librement en Alaska. Résultats: plus de la moitié ont des dépenses énergétiques supérieures à leurs apports alimentaires. La banquise, à perte de vue. Un vent glacial souffle une fine pellicule de neige. Et puis un museau blanc couvert de givre surgit furtivement, tout en haut de l’écran. Parfois, c’est une énorme patte aux griffes acérées, en bas. Une ombre immense s’avance. L’image tangue, au rythme des pas lourds qui crissent sur la neige. Soudain, c’est le plongeon dans une mer turquoise... La suite du reportage