sec Jamais autant de scientifiques n’avaient répondu présent à un tel appel international. Biodiversité, climat, ressources naturelles… ils tirent la sonnette d’alarme quant à la détérioration catastrophique de l’environnement. Vingt-cinq ans après la première mise en garde d’une majorité de lauréats du Prix Nobel, plus de 15 000 scientifiques de 184 pays lancent, dans une déclaration publiée lundi, un avertissement face aux risques de déstabilisation de la planète faute d’actions pour préserver l’environnement et les écosystèmes... La suite de l'article