epiLa start-up, créée par deux anciens de Google, veut remplacer les épiceries de quartier par des distributeurs automatiques. Pour beaucoup, elle incarne l’arrogance de la Silicon Valley. 

Une menace pour une institution new-yorkaise

Les tweets assassins n’ont pas tardé, se moquant du principe – un distributeur automatique –, qui n’a rien de révolutionnaire. Mais c’est surtout le nom qui a fait hurler. A New York, «bodega» désigne les nombreuses épiceries du coin de la rue ouvertes à toute heure. Appréciées pour leur côté pratique, elles représentent aussi la vie de quartier... La suite