abeille Le 10 juillet dernier, des scientifiques américains et mexicains tiraient la sonnette d’alarme face à l’extinction d’animaux vertébrés en nombre et en répartition territoriale, y compris des espèces considérées comme non menacées. Leur étude, faite auprès de plus de 27 000 espèces, montre en effet que ce n’est pas seulement le nombre d’espèces qui décline drastiquement depuis un siècle, mais également le nombre et la taille des populations par espèce. Par population il faut entendre la concentration d’un groupe d’animaux sur un territoire donné. Les scientifiques ont évalué à hauteur de 40% la réduction de la répartition géographique d’environ 177 espèces de mammifères. Ce constat acte la sixième extinction de masse d’espèces, la dernière en date étant celle des dinosaures il y a 65 millions d’années... La suite de ce dossier

Photo : Une abeille butine dans un champ de fleurs près de Konigsborn, Allemagne, 26 avril 2017

Crédit : Klaus-Dietmar Gabbert