vue1 Une fois n’est pas coutume, la galerie Kamel Mennour, dans ses deux espaces germanopratins, n’accueille pas l’exposition d’un de ses artistes stars mais celle, double, de François Morellet (1926- 2016) et de ses confrères américains. Avons-nous pour autant affaire à un hommage ou à une rétrospective posthume ? Rien ne semble moins sûr tant le parti pris affiché s’inscrit dans une toute autre dynamique : délier un axe de l’abstraction géométrique d’avant-guerre à priori improbable. En voir plus