manger2Utopique, l’impératif de bien manger, de manger mieux ? Peut-être, mais une utopie qui a la vie dure et, semble-t-il, un avenir certain. Cet ouvrage de la collection Puf - Vie des idées revient sur les débats philosophiques, politiques et techniques qu’elle continue de susciter. 

"Il est entendu que nous mangeons mal. Trop gras, trop sucré, trop carné, trop lacté, trop debout, trop seul, trop vite, trop souvent, trop tard dans la nuit, sans mâcher, sans savourer, sans besoin, sans envie. La liste s’allonge de jour en jour de ces péchés supposés de savoir-vivre et d’irresponsabilité envers notre corps, l’environnement, la société. Car nos fringales coûtent cher". Voir l'analyse de Stéphane Gacon, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne, membre du Centre Georges Chevrier (UMR CNRS-uB 7366). Il a soutenu une thèse sur l’amnistie en France aux XIXe et XXe siècles et travaille sur les logiques d’affrontement social et politique en France et en Europe.

Illustration : Hellocoton