pop Un ouvrage collectif dresse un panorama des classes populaires dans la France d’aujourd’hui. Les sociologues montrent que, si la catégorie conserve sa pertinence conceptuelle, son flou descriptif entretient aussi les instrumentalisations politiques. La société française contemporaine est-elle structurée en classes sociales ? Et comment décrire la population, statistiquement majoritaire, composée des ouvriers, des employés et des petits indépendants (commerçants, artisans et agriculteurs) ? Est-il pertinent, encore aujourd’hui, de parler de classes populaires ? Voici une série de questions sociologiques fondamentales, qui animent un grand nombre de recherches empiriques... Voir l'analyse de Pierre Gilbert, maître de conférence à l’Université Paris 8 et membre du Cresppa-Csu. Ses travaux portent sur les transformations des classes populaires et des cités HLM, qu’il a étudiées dans sa thèse de sociologie sur les effets sociaux de la politiques contemporaine de rénovation urbaine.