journee_internationale_de_lutte_contre_la_corruption_sSelon la Commission européenne, les pays de l'Union perdent chaque année 120 milliards d'euros pour des faits de corruption et 1000 milliards en raison de la fraude et de l'évasion fiscale. Pour l'Afrique, les capitaux acquis, transférés ou utilisés illégalement sont évalués à 50 milliards de dollars par an. Pour l'ensemble des pays en développement, ce montant pourrait atteindre 750 milliards d'euros.
Ces chiffres sont autant d'indicateurs d'alerte de la perte de souveraineté des États en matière fiscale, aux dépens de certains individus et des entreprises transnationales. Au regard de cette situation, les États réagissent avec lenteur, cependant que les ONG investissent de nouvelles modalités d'action.