philoPourquoi nous n’apprendrons plus comme avant est le thème du dossier que nous propose le magazine « Philosophie magazine » de septembre 2012. Ce dossier est cosigné par Nicholas Carr, Salman Khan, Michel Serres, Raffaele Simone, Bernard Stiegler, Jean-Philippe Toussaint et Maryanne Wolf.

La révolution numérique n’est plus un slogan. Chaque jour, nous naviguons un peu plus, délaissons l’imprimé pour l’écran, stockons nos connaissances, vérifions sur Internet ce que nous dit un interlocuteur…ou un enseignant. Comment apprendre, lire, nous souvenir, transmettre, emportés par ce flux que nous maîtrisons encore mal ? Le danger de perdre la concentration et la mémoire, de négliger l’étude, de ne plus pouvoir enseigner, est réel. Ais le basculement de Gutemberg à Google porte aussi en lui l’espoir d’un esprit enfin libre – puisque des machines s’occupent de l’intendance – de se consacrer à l’essentiel : la pensée créatrice. Comme en son temps l’imprimerie, il n’est pas impossible qu’Internet fasse éclore un nouvel humanisme.