titre_homeHier soir, j'ai visionné un joli film qui s'intitule "La vraie vie est ailleurs" de Frédéric Choffat. Trois petites histoires qui s'entrecoupent. Un régal de fraîcheur, d'intelligence, de sens, que je vous conseille vivement de découvrir.

A la suite de ce film, mon édito de ce jour concernera la rentrée, ou plutôt, la vôtre. Avez-vous, pendant vos vacances, pensé à votre vie ? Ce que vous souhaitez en faire ? Savez-vous ce qui purifie un être humain ? L'adversité. Les revers répétés. La volonté et la densité. N'oubliez jamais que chacun d'entre nous est un être talentueux. Que la beauté se niche en chacun(e) d'entre nous. Et qu'il n'est pas nécessaire de se cacher dans la médiocrité. Menez votre vie vers les sommets. Faites-en une oeuvre d'art. Cantonnez-vous à ce que vous savez faire, et faites-le bien. Le danger dans tout cela : vos émotions, souvent trop fortes. Avez-vous envie de vous étendre dans la boue, que, dans 50 ans, une pelleteuse vienne vous chasser de votre tombe pour que d'autres morts soient couchés au-dessus de vous ? Parce que l'on vous aura oublié ? Parce que personne ne souhaite se souvenir de vous, de la gadoue de la médiocrité dans laquelle vous vous seriez vautrés autrefois.

Réapprenez à vous faire confiance, à vous écouter, et suivez votre sixième sens. C'est le meilleur guide. Et comme l'aurait certainement dit Shubert : "Jouez la musique que vous que n'avez pas encore écrite".